Les sondes Watermark sont des sondes de types résistifs. Elles mesurent l’évolution des forces de liaisons entre l’eau et le sol : « tensions ». Ces tensions traduisent directement la disponibilité en eau du sol pour la plante : si les tensions sont basses, l’eau est facilement disponible ; si les tensions augmentent, l’eau dans le sol est de moins en moins disponibles pour les plantes.

Le tableau ci dessous permet de mieux comprendre les mesures :

0-10 centibarsSol saturé / risque d’asphyxie
10-20 centibarsSol ressuyé
20-50 centibarsConfort hydrique en sol argilo limoneux
50-100 centibarsEtat hydrique différent en fonction des textures
100-200 centibarsLe réservoir – sol s’est beaucoup vidé

Les tensions permettent d’avoir une mesure objective de ce qui se passe dans le sol et de prendre une décision quant à l’arrosage de la parcelle.

Pour l’irrigant, une saison se gagne en quelques décisions -clé comme :

  • Quand démarrer l’arrosage ?
  • Mon irrigation est-elle suffisante ou au contraire excessive ?
  • Il a plu, dois-je couper l’eau ?

Combien de sondes utiliser ?

Il faut que la mesure soit correcte et pour cela, il faut un nombre de sondes suffisant.

Le nombre de point de mesure a été défini par les centres techniques. Ce nombre est de 3 points de mesures par parcelle.

  • 1 sonde seule peut se tromper
  • Si 2 sondes ne disent pas la même chose, que faire ?
  • Avec 3 sondes, il y en a toujours deux qui vont dans le même sens.

Le travail sur deux horizons est également très important pour comprendre la pénétration de l’eau dans le sol.

Ainsi il a été défini que, par parcelles, 6 sondes sont appropriées :
3 arbres différents et à 2 profondeurs. Ces 2 x 3 sondes permettent d’avoir la valeur médiane en surface et en profondeur et ainsi une valeur statistique.

Le prix bas de la sonde Watermark (33.50 euros HT en 2019) permet cette répétition à faible coût.

Mise en place des sondes tensiométriques

Il faut apporter un grand soin à ce positionnement pour obtenir un contact optimum entre sonde et sol. Pour cela, il est vivement recommandé d’utiliser la tarière vrille. C’est une tarière de pose spéciale avec un double diamètre 25 / 22 mm identique au double diamètre de la sonde Watermark.

Mettre au préalable les sondes dans un seau d’eau pendant une minute.

  • Faire un avant trou avec la tarière vrille spécifique : ne pas mettre ni eau ni boue au fond du trou ; en cas de sol caillouteux utiliser une barre à mine.
  • Enfoncer délicatement la sonde jusqu’au fond du trou : on doit sentir la sonde serrer et talonner au fond.
  • Refermer le sol autour du tube pour éviter cuvettes ou infiltration.

Le positionnement des sondes dépend aussi du mode d’irrigation. C’est assez simple en aspersion et micro aspersion (arrosage assez uniforme). En goutte à goutte il faut mettre la sonde en périphérie du bulbe.Bulbe d'irrigation

Comment faire les mesures ?

Pour faire une lecture avec le boitier de lecture Watermark, Brancher les pinces crocodiles aux fils de la sonde Watermark (pas de polarité).

Faire un premier clic sur READ. Cela réveille l’écran qui affiche –, sans tarder faire un second clic sur READ, cela donne la lecture.

Les lectures doivent se faire régulièrement afin qu’elles soient représentatives. Une mesure avant ou après l’arrosage ne donnera bien évidement pas la même indication. En fonction de la saison, les mesures manuelles sont faites 1 à 2 fois par semaine pour la plupart des cultures. En maraichage les mesures sont beaucoup plus rapprochées.

Pour éviter ces passages répétés dans les parcelles, vous pouvez opter pour l’enregistreur Monitor (R2-DL ou R2DX). Le Monitor enregistre toutes les 4 heures et trace automatiquement les courbes a donc tout son intérêt.

Tensiomètre Agriculture

Entretien et durée de vie des sondes Watermark

Comme tout matériel, les sondes Watermark sont soumise à l’usure et il faut donc les contrôler de temps en temps. Le mieux étant en début ou fin de saison.

Le recul montre que les sondes Watermark ont une durée de vie en conditions normales : de 7 saisons en cultures annuelles et de 5 années continues en cultures pérennes.

  • Si les sondes sont laissées au champ, contrôler les valeurs après de fortes pluies en hiver ou au printemps (veiller à bien afficher la température du sol à ce moment-là).
  • Si les sondes sont sorties du champ, elles peuvent être mise dans 6cm d’eau. Ne pas noyer les sondes entièrement ni les immerger de façon prolongée. Cela accélérerait le vieillissement des sondes.
  • Les sondes, qui après avoir bien été humecté affichent des valeurs supérieures à 10 cb, doivent être renouvelés.

Entretien du Boitier Watermark

Il faut changer chaque année ou tous les deux ans la pile du boîtier Watermark. Pour cela retirer les quatre vis au dos du boîtier, déposer le couvercle et déconnecter doucement la pile 9V.

Connecter la pile neuve. Attention de ne pas pincer les fils d’alimentation à la fermeture du couvercle.

Attention également à ne pas saisir le boîtier par le câble, ce qui risquerait à terme de détériorer les connectiques du câble. Déconnecter le câble après chaque utilisation.

Boitier de lecture

Lorsqu’il y a un doute sur les mesures (par exemple que toutes les mesures sont à 0cb ou toutes à 199cb), procéder comme il suit :

  • Tester le câble du boîtier : en reliant les pinces crocodiles entre elles, la valeur affichée doit être de zéro. Décroché les pinces, la valeur doit être de 199cb. Si ce n’est pas le cas, il y a un faux contact et le câble doit être changé.
  • Tester le boîtier de lecture : enlever le câble du boitier ; mettre la température à 24°C ; puis presser Read et Test en même temps : la valeur lue doit être comprise entre 95 et 105. Ne pas oublier de revenir au bon réglage de température.
  • Changer le réglage de température sol : presser et tenir TEMP, et presser et tenir READ. La valeur de la température défile. On relâche lorsque la valeur souhaitée est atteinte.

Pour faire défiler dans l’autre sens, on relâche uniquement READ un court instant et on appuie de nouveau.

Les sondes Watermark s’adaptent sur tous les terrains et pour tous types de cultures. Ce matériel est robuste et permet des mesures fiables pour des prises de décision efficaces.

 

Etienne, Technicien-conseil, Agroressources